jeudi 16 mai 2013

Sagesse soralienne

En ce jour du 16 mai 2013, la Jérusalem des Terres Froides reçoit pour sa reprise de la biographie d'Alain Soral par Stéphane Million le commentaire de « Ben Mansour », qui écrit  :
Cette précision dans une véritable enquête policière est digne du Mossad, en réalité cette personne qui pousse au grand respect par son difficile parcours vous gêne énormément par ces écrits !!!
Pour l'occasion, l'administrateur du site va lui répondre à la première personne du singulier sous son vrai nom. Mais avant, juste préciser que la JTF reçoit très peu de critiques et d'attaques de la part de soraliens. Elle en a reçu 4 lors de la sortie du premier Coup de gueule,  puis un récemment à la suite de l'article sur Marion Sigaut et ses « pédo-Templiers ». Avec « Ben Mansour », c'est le sixième délire soralien qui est reçu ici. La seule autre critique outre ces soraliens, c'est un probable judéo-sioniste qui a été outré de la phrase « ce sionisme qui n'est autre que le projet d'esclavage de l'humanité pour une poignée d'élus » qui se trouve à la toute fin du troisième Coup de gueule.

---

Cher « Ben Mansour »


Merci pour votre commentaire. Il est la capsule humoristique de la journée et elle m'a bien fait rire. D'abord je vous remercie pour le compliment. Une précision digne d'une enquête policière du Mossad, j'avoue que je suis flatté. N'oubliez pas cependant que cette biographie d'Alain Soral que vous avez lu n'est pas de moi mais bien de Stéphane Million et que vous pouvez retrouver l'original ici. Comme il a été précisé en tout début d'article, je n'ai fait que recopier cette page sur mon site afin qu'elle reste disponible au cas où le site de M.Million venait à disparaître. Une simple précaution pour la préservation de documents, ces précieuses sources qui nous permettent de faire de l'Histoire, comme peut vous l'expliquer Marion Sigaut. Il n'empêche que de me comparer au Mossad, cette officine de grands spécialistes dans leur domaine, vous venez cher ami de me couronner grand champion des opposants à Soral. Je le prend comme un titre de gloire et je vous exprime toute ma gratitude encore une fois.

C'est à la seconde partie de votre lumineux propos « Ben Mansour » que j'ai pu rire un bon coup, ce qui m'a fait le plus grand bien. « Cette personne qui pousse au grand respect par son difficile parcours... »... il fallait l'écrire celle-là ! Je vous remercie de me ramener à l'heure juste cher ami car moi, je pensais naïvement que le parcours de Soral n'était pas si difficile puisque cela lui permet de faire rouler 4 PMEs. Mais c'est vrai, j'oubliais que l'homme est un « mystique authentique », qu'il n'aime pas « TOUT ce qui est de l'ordre de la vengeance » et qu'il mérite son salut d'emblée parce qu'il « rassemble les gens ». C'est vrai qu'on peut prendre conscience de toute « l'abnégation soralienne » lorsqu'on l'entend dire à Hong-Kong :
J'estime que je suis plus formé que vous, et moi je veux passer par un processus révolutionnaire et faire votre bien malgré vous, parce que bien souvent vous ne savez pas ce qui est bon pour vous.
Pour finir, quand aux écrits de Soral, c'est sûr que quand j'ai lu Comprendre en pire (oups ! je voulais dire Comprendre l'Empire), j'ai su à l'instant même que s'il y a un jour la fin du monde, la dernière pensée de l'humanité sera « Alain Soral avait raison sur toute la ligne. Comme il nous le disait dans ses vidéos, "Ya tout d'dans son livre" ». Vous avez bien compris ma gêne, cher ami, quand j'ai réalisé que l'oeuvre écrite soralienne, « ces excellents livres » comme le dit « AS » lui-même, sont l'alpha et l'omega de toute la littérature produite par l'humanité depuis que le monde est monde. Devant un triomphe si manifeste et colossal, on ne peut que réaliser sa petitesse, et cela je vous le dois cher « Ben Mansour », grand luminaire dans l'obscurité des consciences humaines.

Sur ce, ne vous gênez pas pour m'écrire de nouveau, cher ami « Ben Mansour ». Me faire louanger, me faire rire et me rappeler ma vraie nature en face de l'immensité soralienne, je suis prêt à en prendre à tous les jours.

Portez-vous bien cher ami

Humblement vôtre
Charles Tremblay

NB : Dans la vidéo de son premier duo avec Piero "Saint-Georges", Soral affirme exactement cela, que si toute la civilisation fout le camp, les gens diront « Alain Soral avait raison ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire