samedi 29 juin 2013

Dieudonné M'Bala M'Bala et l'obsession sodomite

Un article fondamentalement corrompu mais avec malgré tout des éléments intéressants a paru à propos de Dieudonné sur Slate.fr. Basé sur un aperçu du « Bal des Quenelles » édition 2013, son auteur tente un décryptage de la « symbolique dieudonniste » (Shoahnanas, « quenelle », « au-dessus, c'est l'soleil », etc), avec l'incontournable référence hitlérienne (« point Godwin ») pour le geste de la « quenelle ». Il y manque cependant une pièce essentielle à cette reconstitution, le fameux « ferme ta gueule physiquement à tout jamais ».

L'article a été signalé par Égalité et Réconciliation et la Jérusalem des Terres Froides ne compte pas le reprendre ici. Ceci dit, il y a un commentaire qui a été laissé sur le site de Slate que l'administrateur de la JTF trouve assez pertinent pour être repris ici. Dans son original, le commentateur, sous le pseudonyme  de « Max_Ou », a écrit deux commentaires mais il n'y en a qu'un seul qui ait de la valeur, le second n'étant qu'une série d'invectives atlantistes-sionistes (« haine antisémite radicale », « extrême-droite », « raciste », « fanatique religieux », « intégrisme », « islamistes chi'ites »). La JTF reprend ici le premier commentaire de ce « Max_Ou » qui porte sur l'obsession sodomite de Dieudonné, sujet qui avait déjà été abordé ici au second Coup de gueule : Alain Soral.

---Premier commentaire de « Max_Ou » suite à l'article La dieudonnisation des esprits, une (grosse) quenelle qui vient d'en-bas de Jean-Laurent Cassely, paru sur Slate.fr le 27 juin 2013---


Enfin un travail sérieux qui va au delà des cris d'orfraie. Quelques remarques qui ne feront pas l'impasse sur les aspects crus, je préviens... MisterAnuk a probablement raison en soulignant que la ressemblance au salut hitlérien est sans doute involontaire et que la référence est avant tout sexuelle. Dans le discours dieudonnesque, le mépris passe depuis longtemps par la féminisation et/ou l'homosexualisation de ses cibles (penser au "fiottes de Tsahal" utilisé par Dieudonné dès son "mes excuses"). Il y a chez Dieudonné une obsession de (et autour de) la sodomie qui a fini par s'incarner dans un geste qu'il considère comme humiliant (les homosexuels apprécieront et les amants/amantes inventifs aussi...): la "quenelle" est en effet une allusion transparente à une intromission (non sexuelle de la part des dieudonnistes, quoique...) de la main/du bras dans l'anus de l'adversaire, laquelle signale la prise de contrôle d'une partie intime (et sale dans l'imaginaire dieudonnesque) par surprise et la soumission, en résumé un viol. L'adhésion rigolarde d'hommes et de femmes jeunes à cette symbolique extrêmement violente a de quoi inquiéter. Par ailleurs le geste du doigt en l'air accompagné d'un bruit de succion avec la bouche ne me semble pas du tout associé au slogan "au dessus c'est le soleil" (j'ai vu presque tous les spectacles et les videos). Il s'agit là encore d'une référence à la sodomie, mais ici dans une version à la fois plus modeste et plus "salace": seulement le doigt, la bouche remplaçant l'anus dans une représentation mémétique. L'hostilité spectaculaire de Dieudonné à l'homosexualité (et sa misogynie) mériterait une analyse par un spécialiste, mais me semble rentrer dans des catégories classiques. Dieudonné n'a pas eu de père (ce qui fait penser que Soral se faisait cogner par le sien, Soral adhérant in fine aux même tropes que Dieudonné) et cela peut sans doute offrir un axe de réflexion. Sans oublier qu'antisémitisme, misogynie et homophobie vont souvent ensemble.

1 commentaire:

  1. Et si M'Bala M'Bala était tout simplement un gros con inculte et vulgaire et qu'il l'ait toujours été ?

    Mais peut-être suis-je mauvais public car personnellement les amuseurs et autres "comiques professionnels" ne m'ont jamais fait rire...

    RépondreSupprimer