mercredi 3 juillet 2013

Sagesse soralienne (3)

Hier, la Jérusalem des Terres Froides a reçu un commentaire d'un djihadiste-soralien venu défendre l'axis mundi de sa vie, le « grand sheikh chauve » Alain Bonnet de Soral lui-même. L'administrateur du site lui a répondu avec un article consacré, Sagesse soralienne (2) mais ce n'était pas assez pour notre homme, il a répliqué maladroitement et avec la même hargne dans les quelques heures qui ont suivi. Donc voici une nouvelle réponse pour lui, probablement la dernière de la part de la JTF car il vaut mieux s'occuper de « Poupeto-c'est-moi » directement plutôt que de s'attarder à chacun de ses disciples.

L'article/réponse se présente comme suit : d'abord la réponse de l'administrateur du site puis le commentaire en question.

---

Notre glorieux anonyme soralien est particulièrement enragé : plutôt que de « faire dans l'urgence » comme l'invite son gourou le « mystique authentique » car « la guerre civile est à nos portes », celui-ci préfère aller perdre son temps sur les sites dédiés à l'opposition à Soral. Démarche tout-à-fait inutile car il ne convaincra pas l'auteur de ces lignes ni l'essentiel des visiteurs de la Jérusalem des Terres Froides. Si au moins il prenait un minimum de temps pour écrire un commentaire clair, cohérent et agréable à lire, il pourrait être utile quelque peu à la cause de son maître A.B. de S. mais là, il ne fait que démontrer à quel point le soralisme « descend bas dans la bêtise ambiante ».

Monsieur trouve ça drôle de répondre à un commentaire par un article ? La faute en revient surtout à Blogger. L'administrateur de la JTF préfère la présentation en article plutôt qu'une réponse de commentaire où, à cause de la limitation de caractères, il serait obligé de diviser en partie 1, 2, 3 etc. Notre soralien anonyme devrait se sentir flatté qu'on lui ai porté autant d'attention. Pour reprendre le mot de son idole : « ça lui donne l'impression d'exister ». Sans compter que cette présentation de la réponse sous forme d'article est très appréciée par les autres visiteurs du site; il y a davantage de personnes qui liront cette réponse que notre anonyme peut bien le soupçonner (la popularité de la Jérusalem des Terres Froides est en progression constante et elle risque de monter encore davantage depuis que Dans la peau d'Alain Soral n'existe plus).

Monsieur affirme que de faire imprimer et relier les PDFs lui couterait plus cher que de les acheter sur Kontre-Kulture ? Visiblement, il ne sait pas de quoi il parle. Même en calculant le coût du papier, de l'encre et de la reliure, cela reviendra significativement moins cher que la totale kontre-kulturelle et ce même s'il vit en Europe plutôt qu'au Québec. Et puisque nous sommes dans cette histoire des PDFs, il est vrai que The Savoisien n'a pas tout scanné ce qu'il présente. Certains trucs proviennent effectivement de Emule, d'autres ont été repris de Mir Knig ou de la section numérique de la Grande Bibliothèque et Archives Nationales du Québec et un certain nombre sont des échanges avec d'autres personnes avec lesquelles l'équipe du Savoisien est en contact (notamment les PDFs en anglais de Balderexlibris). Mais bon nombre de trucs présentés proviennent du travail réel du Savoisien lui-même. Notre anonyme peut bien parler de « pilleurs », la grosse différence entre celui-ci et Soral, c'est qu'il ne cherche pas à vivre grassement sur le dos du travail des autres comme c'est le cas avec le « virtuose du logos » (dont l'association a été montée de toutes pièces par Marc George avant que le « mystique authentique » ne le foutte à la porte pour profiter seul de tout ce qui a été fait).

Pour ce qui est de Marion Sigaut, « je peux me tromper, mais vous pouvez vérifier par vous même » est l'exemple typique d'une phrase-bateau qui ne veut rien dire. L'auteur de ces lignes a déjà entendu cette affirmation de la part de L. Ron Hubbard, Claude Vorhillon/Raël, Osho Rajneesh et autres types peu recommandables très semblables à « Soraël ». Et pour ce qui est des références, il est faux de prétendre que « l'historienne-maison d'E&R » les donnent constamment. Dans son livre Mourir à l'ombre des Lumières, elle n'en donne pratiquement aucune et dans son délire des « pédo-Templiers », alors qu'elle nous balance une accusation énorme, elle n'est même pas foutue de nous donner la moindre piste de réflexion (mais elle ne tolère pas qu'on la conteste sur ce point, pour elle « les trafics d'enfants passent les siècles », un point c'est tout).

En terminant, car la vie est trop précieuse pour perdre son temps avec un soralien anonyme en particulier, il faudra quand même que celui-ci sache faire la différence entre le fond et la forme. Car ici, sur la Jérusalem des Terres Froides, il est toujours question du fond et très rarement, sinon jamais, de la forme. La preuve en est qu'il n'y a rien qui ait été affirmé sur ce site qui n'ait été justifié par une référence ou un exemple. L'anonyme idolâtre du sociologue/boxeur n'est pas d'accord ? Dans ce cas, la charge de la preuve en revient à l'accusation : à lui de démontrer à l'administrateur du site là où il a confondu le fond et la forme, là où il s'est égaré dans les détails plutôt que de s'occuper de l'essentiel. Facile de porter des accusations mais c'est quand même une autre paire de manches que de démontrer le bien-fondé de celles-ci. Également, contrairement à « l'amie du nazi », la JTF l'a toujours mentionné quand une de ses affirmations est une hypothèse, une supposition ou une spéculation.

Si notre glorieux anonyme qui travaille à la « réconciliation » veut jouir d'un minimum de crédibilité, c'est la moindre des choses que de passer quelques minutes de plus pour relire son texte, corriger ses fautes d'orthographe et améliorer sa syntaxe. S'il ne le fait pas, cela nuit à sa propre cause : comment veut-il être pris au sérieux par les autres visiteurs du site si son propos n'est même pas agréable pour les yeux ? Même le site d'E&R se préoccupe de la qualité de son français, ce qui est quand même un minimum quand on dit qu'on aime la France, qu'on est patriote, qu'on ne veut pas être broyé dans la mondialisation, etc.

Pour ce qui est de la rencontre « homme à homme », l'auteur de ces lignes ne sait pas trop s'il s'agit d'une envie d'en découdre aux poings de la part du djihadiste soralien mais si cela devait être le cas, cela ne ferait que confirmer la bêtise soralienne : la violence physique n'annule pas la justesse des arguments (« l'encrier brisera les canons » dixit Victor Hugo). Et puis ça fait tellement israélien ou « antifa » que de vouloir faire taire son contradicteur par les poings et les pieds, c'est pathétique. C'est une manie chez ceux qui tournent autour de la sphère soralienne que de vouloir en venir au duel dès que leur argumentation ne suffit plus; on se souviendra de Laurent James qui voulait en venir ainsi contre Tagada car celui-ci avait démontré hors de tout doute la mauvaise compréhension de René Guénon par « l'ésotériste-maison d'E&R » ou encore Johan Livernette qui voulait boxer l'administrateur de Dans la peau d'Alain Soral pour une histoire de... catholicisme, franc-maçonnerie et sédévacantisme ! Ce genre d'attitude ne fait que confirmer les appréhensions de l'administrateur de la JTF quand il affirme que le soralisme n'est pas un frein au Nouvel Ordre Mondial mais bien une phase supérieure et plus intense de ce même N.O.M..

---
Merci de ce commentaire. Pour les Fote d'orthografe, je me relie jamé kan un artikle é osi povre.
Sinon pour ce qui est des livres en formats PDF, leurs impressions(du moins par chez moi) reviendrais plus cher que de l'acheter(mais bon passons).
Pour Marion Sigaut, comme pour Alain Soral la phrase que j'ai le plus souvent entendue, ça doit être "je peux me tromper, mais vous pouvez vérifier par vous même"(et ils donnent les références des livres qu'ils ont étudiés pour que l'on puisses faire des recherche).
Vous critiquez un travail(plus ou moins bien fait) par une critique sans en apporter les corrections de fond. Mais bien sur en disant c'est une amie de Soral (pathétique.
Sinon pour The Savoisien, c'est aussi de la récupération de scan glané pour la plupart à la grande époque de emule(j'ai les même références de livres en PDF) mais si il arrive à vous faire croire que c'est lui qui les a scanné, grand bien vous fasses. Donc à pilleurs, pilleurs et demi. Ah oui, j'oubliais en France, toutes publications n'ayant plus d'ayant droit et consultable et reproductible auprès de le BNF(moyennant une faible participation), ce que j'ai fait pour certains ouvrage manquants à ma bibliothèque. Donc si une personne veut les réédités(donc maison d'édition) et payés des impôts, je trouves ça toujours positif dans un pays en crise. En ce qui concerne les faux arguments surtout sur la question de mémorisation renseignes toi.
Sinon merci de m'avoir apporté la preuve de la fréquentation de votre site. Répondre a un commentaire par un article, je trouves ça drôle.
Donc merci pour ce divertissement(non corrigé il va de soit) et qui sait une petite rencontre d'homme à homme quand je passerais par le canada m'amuserais beaucoup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire