mardi 1 octobre 2013

Marion Sigaut reviendra-t-elle à la charge avec ses histoires de « pédo-Templiers » ?

Il semble qu'on va bientôt donner un grand coup dans l'exploitation des histoires de pédocriminalité d'élite chez Égalité et Réconciliation. Votre serviteur a bien l'impression que ça y est, la Marion Sigaut va faire son grand « coming out » anti-Templiers et elle va peut-être même vouloir régler un compte avec l'auteur de ces lignes car l'article Les « pédo-Templiers » : Marion Sigaut emportée par le soralisme ? a été trop visité pour que « l'amie du nazi » l'ignore. Il est même devenu le second article le plus lu de la Jérusalem des Terres Froides, il a détrôné définitivement celui sur Aldous Huxley et Pierre « Hilare ».

Non, votre serviteur écrit ça mais sincèrement, il pense plutôt que la madame sera assez avisée pour ne pas revenir avec son histoire de « pédo-Templiers ». Elle se limitera probablement à son livre La Marche rouge. En tout cas, si la « dix-huitièmiste » veut revenir à 1314, qu'elle apporte de quoi de sérieux, de quoi de probant, et non pas seulement beugler comme une enragée depuis sa chaise coussinée dans son salon comme nous l'a montré Onnouscachetout. Et même s'il devait être avéré que les Templiers aient été impliqués dans des réseaux de trafics d'enfants, idem pour la Marche rouge..., il n'en demeure pas moins que tout ces récits monstrueux servent d'abord et avant tout à maintenir le climat apocalytique de fin du monde dans la secte du « grand sheikh chauve », afin de garder les adeptes sous pression. Même si les pires horreurs devaient être prouvées, ce constat de manipulation demeure.

Toujours est-il, voici l'affiche du prochain évènement soralien auquel participera « l'historienne-maison », tel qu'annoncé par le site le premier octobre 2013. Terminons en rappelant que l'entrevue à Onnouscachetout se conclue par  : « Souvenez-vous, les réseaux pédo-criminels, ça passe les siècles et même les rois les plus puissants n'ont pas eu jusqu'à présent les moyens de les DÉ-NON-CER » (1:26:30), sur un ton qui indique le refus catégorique à être contestée. Et puisque le mot « pédophilie » a été utilisé sur la réclame soralienne, l'auteur de ces lignes n'est pas psychiatre mais voici un lien déjà plus sérieux sur le sujet.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire