jeudi 10 avril 2014

La connerie massmédiatique contre Peaches Geldof et Aleister Crowley se poursuit

Après l'article grotesque de Catherine Delvaux du quotidien belge 7 sur 7 sur Peaches Geldof et le « culte libertin », en voici un autre du même genre par le Cosmopolitan Staragora. Mais là au moins il n'y a aucun nom de journalope pour signer le torchon. Pour la cause, rappelons que Crowley n'a jamais été surnommé « le plus démoniaque » mais qu'un journal massmédiatique l'avait qualifié de « wickedest man in the world » (pas de référence chrétienne au « démon »). De fait, cette merde veut tellement faire dans le sensasionnalisme satanique qu'elle va même jusqu'à préciser « chiffre du diable » à 666 (et ce n'est même le « chiffre du diable » dans l'Apocalypse mais « le nombre de la Bête », ce qui n'est pas la même chose). Crowley a eu des problèmes de drogue mais c'était à une époque où votre très respectable médecin pouvait vous prescrire de l'opium (comme par exemple, dans le cas qui nous concerne, pour l'asthme). Quand aux « orgies sous héroïne et opium », votre serviteur se demande combien parmi les célébrités dont parle et glorifie le Cosmopolitan Staragora ont fait la même chose. Certainement quelques uns parmi les rock stars et le vedettariat d'Hollywood, et ils n'ont pas été qualifiés de « démoniaques » pour autant. Il y a toutes les chances même qu'ils aient fait bien pire car Crowley pouvait garder plusieurs mois d'abstinence tant qu'il gardait à portée de main sa dose d'urgence.

Il est dit ici comme dans d'autres articles du même genre que Peaches Geldof « a fait partie de l'O.T.O. », sans autre preuve que quelques lignes de la mademoiselle extrapolées sur le ouèbe et un tatouage sur son bras. Si ces journalopes nous donnaient quelques éléments plus probants, du genre que la jeune femme se tenait avec telle personne, fréquentait tel club ou mieux, un document signé, alors là oui, on pourrait déclarer ouvertement comme le fait le Cosmopolitan Staragora que « Peaches Geldof faisait partie de l'O.T.O. » (laquelle ? L'O.T.O. « califal » de Portland, Oregon ? Le « Typhonian O.T.O. » de Kenneth Grant ? Une reprise « sauvage » de l'O.T.O. ?). Mais pour l'heure, nous sommes justifiés de considérer que notre concerné fait encore dans la désinformation.

Une dernière mention pour souligner l'intelligence du propos du seul commentateur jusqu'à présent à s'être exprimé dans le forum qui accompagne l'article, « Zadig94 » :

25 ans c'est jeune pour une fin de vie. Il semble qu'il y est beaucoup de malêtre chez cette jeune femme. Mais visiblement on ne la laissait pas vivre sa spiritualité. Ce qui est curieux c'est que ce qu'on lui reproche -la scientologie ou l'OTO- sont exactement les choses qui semblait la rendre heureuse. Cherchez l'erreur.


---Mort de Peaches Geldof : Le mannequin était scientologue et une passionnée d'occultisme ?---

Le 9 avril 2014

Peaches Geldof a été une membre de la Scientologie et admirait Aleister Crowley, un écrivain et occultiste britannique qu'elle défendait corps et âme. 

Peaches Geldof est décédée ce lundi 7 avril et depuis, on en apprend un peu plus sur qui était cette jeune femme. Il semblerait qu'elle était totalement égarée et fragile. La jeune femme ne s'acceptait pas physiquement, elle suivait un régime drastique car il lui arrivait de se trouver grosse pourtant Peaches Geldof était très maigre. Mais plus grave encore, la journaliste et mannequin était fascinée par un culte obscur et a rejoint la Scientologie.

Au cours d'une interview accordée à ITV2 en 2009, Peaches Geldof disait avoir été totalement perdue durant une période et avouait avoir trouvé de l'aide parmi les Scientologues, elle expliquait alors : "Je suis scientologue depuis un moment maintenant. Autant que je sois limpide à ce sujet. C'est une chose avec laquelle je suis entièrement d'accord. C'est difficile à expliquer. Je pense que j'étais perdue et je ne savais pas quel chemin choisir, j'avais besoin d'un chemin spirituel. J'y ai beaucoup réfléchi et je me suis intéressée à différentes choses. Avant, je n'avais foi en rien et il m'a toujours manqué ce quelque chose. Au final, il s'agit juste de faire de nous des meilleures personnes. (...) Il s'agit juste d'avancer étape par étape, travailler avec les autres pour faire en sorte de devenir une personne calme et ça m'a vraiment aidée en ce sens. De très bons amis à moi sont scientologues."

Une admiration pour Aleister Crowley, la Grande Bête 666

Après la scientologie, Peaches Geldof a rejoint un culte obscur, le Ordo Templi Orientis. La journaliste et mannequin avait posté une photo de sa bibliothèque remplie de livres d'Aleister Crowley, un gourou occulte accro aux drogues dures et connu pour ses tendances sexuelles déviantes, il pratiquait par exemple des orgies sous héroïne et opium. Aleister Crowley est décédé en 1947,  il est aussi connu pour ses rituels de magie noire, se faisait appeler "La Grande Bête 666" (chiffre du diable) et était décrit de son vivant comme étant "le plus démoniaque".

Les proches de Peaches Geldof étaient très inquiets de l’intérêt que la jeune femme portait pour Aleister Crowley et notamment Jeanne Marine, celle qui partageait la vie de son père mais elle pensait que ça lui passerait. Peaches Geldof sans doute très admirative de l'Ordo Templi Orientis s'était même fait tatouer OTO entouré d'un cœur sur l'avant-bras et défendait Aleister Cowley en dépit de tous. "La presse n'a raconté que des mensonges à son sujet. Il n'était ni sataniste, ni nazi, ni raciste, simplement subversif. Son travail au sein de l'OTO a fait des miracles, c'était un bel auteur et penseur, ainsi qu'un médecin magique" affirmait t-elle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire