jeudi 24 juillet 2014

Le Cardinal Chibly Langlois rectifie les propos anti-vodou qui lui étaient attribués

Le 22 juillet dernier, la Jérusalem des Terres Froides vous rapportait un fait divers où le primat de l'Eglise catholique haïtienne, Chibly Langlois, s'en serait pris à la religion vaudoue lors d'une entrevue pour le journal britannique The Guardian. Eh bien il y a une demi-heure à peine avant la rédaction de ces lignes, le site AlterPresse nous informe que « Le Cardinal Chibly Langlois rectifie les propos anti-vodou qui lui étaient attribués ». Voici l'article en question :

Rajout du 25 juillet 2014 :
Haïti Libre : « Le vaudou un élément indéniable de la culture du peuple haïtien » dixit Cardinal Chibly Langlois.


---Le Cardinal Chibly Langlois rectifie les propos anti-vodou qui lui étaient attribués---


Paru sur le site d'AlterPresse
Le 24 juillet 2014


« Je ne saurais considérer et encore moins énoncer publiquement que le vaudou est un mal social ».

C’est en ces termes que le Cardinal haïtien Chibly Langlois a réagi face aux récents propos anti-vodou qui lui ont été attribués par le journal britannique The Guardian.

Le cardinal Langlois aurait affirmé que « Le vodou ne sauvera pas Haïti » et qu’il constituerait « un problème social », selon les propos rapportés par le journal, et qui ont suscité la réprobation de plusieurs secteurs.

« Ce qui a été publié ne reflète pas fidèlement ma vision du vodou en tant qu’élément indéniable de la culture du peuple haïtien », affirme cependant le cardinal Langlois dans la note.

Toutefois, il avance qu’en sa qualité de pasteur de l’église catholique, il est de sa responsabilité d’exhorter ses fidèles « à demeurer attachés à la foi catholique et à la vivre sans équivoque en évitant tout amalgame ».

L’Eglise doit « annoncer l’évangile à tous sans aucun esprit triomphaliste et en respectant les valeurs qui caractérisent toutes les religions ».

Dans une note de presse en date du 16 juillet 2014, le regroupement des principales religions actives dans le pays, baptisé Religion pour la paix - dont fait partie l’église catholique romaine en Haïti a critiqué les propos du Cardinal qui sont de nature, selon lui, à exacerber les tensions dans le pays.

Ces déclarations risquent aussi de détruire, encore plus, les liens entre les citoyennes et citoyens haïtiens, a estimé Religion pour la paix.

En 1935, les pratiques du vodou ont été jugées supertitutieuses par une loi prise par le président Sténio Vincent.

De 1939 à 1942, des opérations de vandalisme de temples du vodou et des campagnes anti-superstitieuses, connues sous le nom de "kanpay rejte"(campagne de rejet), ont été enclenchées par beaucoup de religieux catholiques romains.

Ces persécutions avaient fait plusieurs victimes parmi la population haïtienne et détruit plusieurs péristyles du vodou.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire