vendredi 25 juillet 2014

« Le vaudou un élément indéniable de la culture du peuple haïtien » dixit Cardinal Chibly Langlois

Après celui d'AlterPresse, un nouvel article où le cardinal haïtien Chibly Langlois se défend d'avoir parlé en mal du Vaudou dans l'entrevue qu'il a donné au journal britannique The Guardian. Celui-ci provient de la section de langue française d'Haïti Libre.


---« Le vaudou un élément indéniable de la culture du peuple haïtien » dixit Cardinal Chibly Langlois---


Paru sur Haïti Libre
Le 25 juillet 2014

Haïti - Religion : «Le vaudou un élément indéniable de la culture du peuple haïtien,» dixit Cardinal Chibly LangloisSuite à la polémique déclenchée par ses propos contre le vaudou http://www.haitilibre.com/article-11594-haiti-religion-vous-ne-pouvez-pas-etre-vaudouisant-et-catholique-dixit-mgr-langlois.html , le Cardinal haïtien Chibly Langlois, précise dans une note, que les fragments de son entrevue publiée dans le journal The Guardian, ne reflètent pas fidèlement sa vision du vaudou.

Sans toutefois remettre ces « fragments » dans le contexte de cette entrevue, le Cardinal Langlois reconnait aujourd’hui que le vaudou est « un élément indéniable de la culture du peuple haïtien. »

Explications du Cardinal Chibly Langlois :

« 1 - Dans un article paru dans le journal Britannique The Guardian le dimanche 13 juillet 2014 titré - Vodoo won’t save Haïti, says Cardinal - il a été rapporté des bribes d’une entrevue que j’ai accordée à la journaliste Rashmee Roshan Lall. Ces fragments tels que mentionnés ont suscité dans notre communauté des commentaires qui traduisent une certaine inquiétude ;

2 - Ce qui a été publié ne reflète pas fidèlement ma vision du vaudou en tant qu’élément indéniable de la culture du peuple haïtien. Je ne saurais considérer et encore moins énoncer publiquement que : le vaudou est un mal social. De tels propos contrastent de façon radicale avec ma manière de proposer à tous l’Evangile, qui n’invite ni à juger ni à condamner.

3 - Avec le Concile Vatican II dont nous célébrons le 52ème anniversaire de l’inauguration cette année, l’Église, sous l’action de l’Esprit, utilise des méthodes nouvelles et plus adaptées en vue d’une évangélisation plus encline aux dialogues avec les autres religions. Le document Nostra Aetate l’a signifié sans ambages :

4 - À notre époque où le genre humain devient de jour en jour plus étroitement uni et où les relations entre les divers peuples se multiplient, l’Église examine plus attentivement quelles sont ses relations avec les religions non chrétiennes. Dans sa tâche de promouvoir l’unité et la charité entre les hommes, et aussi entre les peuples, elle examine ici d’abord ce que les hommes ont en commun et qui les pousse à vivre ensemble leur destinée. (Nostra Aetate no. 1) ;

5 - Forte de cette exhortation magistérielle, l’Église d’où qu’elle œuvre aujourd’hui a le devoir d’annoncer l’Évangile à tous sans aucun esprit triomphaliste et en respectant les valeurs qui caractérisent toutes les religions. Notre vision de Dieu nous différencie les uns des autres, mais nous demeurons des frères parce que nous avons tous le même Père, Dieu (cf. Malachie 2,10 ; Ephésiens 4, 6). Cette conception nous fait vivre notre foi de manières diverses et nous confère une identité propre que nous devons tous assumer. En ma qualité de Pasteur, il est de ma responsabilité d’exhorter nos fidèles à demeurer attachés à la foi catholique et à la vivre sans équivoque en évitant tout amalgame ;

6 - La mission évangélisatrice de l’Église l’oblige à œuvrer pour la paix et l’unité entre les hommes. Nous ne pouvons rien construire sur nos divisions de quel qu’ordre qu’il soit, il nous faut miser surtout sur ce qui nous unit. Le prosélytisme ne peut qu’attiser les divergences et distendre les liens qui doivent nous attacher les uns aux autres. Le processus de dialogue initié par la Conférence Épiscopale d’Haïti, loin d’être circonscrit dans le périmètre du sociopolitique, indique aussi la disposition de l’Eglise locale à toutes formes de dialogues dont l’interreligieux, en vue d’une cohabitation pacifique et respectueuse de notre terre d’Haïti ;

7 - Ma prière accompagne tout le peuple haïtien dans sa quête d’intimité avec Dieu et d’union entre nous Haïtiens.

Cardinal Chibly Langlois »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire