lundi 24 novembre 2014

Le « plusssss meilleur pays du monde » Canada refuse de condamner la glorification du nazisme !

L'un des exemples les plus évidents comme quoi Alain Soral est un agent mondialiste est la situation ukrainienne actuelle. On se souvient suite à son attaque stupide contre Annie Lacroix-Riz qu'il adhère à ce mensonge historique reconnu appelé « holodomor » et on se souvient également qu'il a dit cette année qu'il ne voulait pas parler de la situation ukrainienne, ce qui est évident puisque Oleh Tyahnibok est un copain de Jean-Marie LePen.

Personnellement, votre serviteur le responsable de ce site a toujours détesté le Canada, l'entité politique la plus hypocrite qui soit, autant sur sa scène intérieure qu'en politique étrangère. Et aujourd'hui ce « pays » dont l'auteur de ces lignes est détenteur d'un passeport se rapproche davantage des amis ukrainiens d'Alain Soral. Une motion a été votée à l'ONU pour condamner la glorification du nazisme, visant tout particulièrement les banderistes galiciens. Une motion à laquelle le Canada s'est opposée, avec ses comparses états-unien et ukrainien. Profondément dégoûté elle-aussi par ce geste (et par la servilité coupable des « abstentionnistes »), « l'équipe » de la Jérusalem des Terres Froides tient à dénoncer cette écoeuranterie en reproduisant ici l'article qui a paru sur Mondialisation.ca, qui lui-même l'a repris du Vineyard of the Saker.

Ceci dit, la JTF se rappelle d'un précédent du genre. Le 31 janvier 2013, Gabriel Proulx de Saint-Eustache avait fait paraître un article via la tribune « libre » du site Vigile.net, avant que celui-ci ne devienne une cinquième colonne mondialiste au sein des médias indépendants du ouèbe, : ONU : Le Canada pour la glorification du nazisme ?.


---Les USA, le Canada et l'Ukraine refusent de condamner la glorification du nazisme ! Les autres pays européens s'abstiennent...---



Par The Saker
Paru en français sur le site Vineyard of the Saker et repris par Mondialisation.ca
Le 23 novembre 2014


usa-nazisme


On se dispute souvent quant au fait de savoir si la junte ukrainienne est nazie ou non. Je suis intimement convaincu que même si Porochenko n’est pas apparu en public pour faire officiellement le salut nazi et déclarer « Je suis un nazi », tout indique que le régime de Kiev tire ses racines idéologiques du passé nazi. Le dernier exemple de cette filiation, c’est cette chose absolument incroyable qui s’est passée la semaine dernière, lorsque trois pays, les États-Unis, le Canada et l’Ukraine, ont voté contre une résolution de l’ONU condamnant la glorification du nazisme.

Les membres de l’Union européenne n’ont guère fait mieux, car ils se sont abstenus. C’est là un développement tellement ahurissant, tellement insensé, que cela vaut la peine d’avoir accès au résultat du vote et au document original sur lequel portait le vote.

La feuille de résultats du vote de la résolution de l’ONU contre la glorification du nazisme


Résolution proposée au vote de l'ONU le 21 novembre 2014 : combattre la glorification du nazisme, du néo-nazisme, et de toutes les autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance qui en découle
Résolution proposée au vote de l’ONU le 21 novembre 2014 : combattre la glorification du nazisme, du néo-nazisme, et de toutes les autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui en découle (original ici)


Le texte intégral de la résolution de l’ONU contre la glorification du nazisme [PDF, français]


Le texte intégral de la résolution de l'ONU du 21 novembre 2014 sur la glorification du nazisme (cliquer sur l'image pour télécharger le document au format PDF)
 
 
Le texte intégral de la résolution de l’ONU du 21 novembre 2014 sur la glorification du nazisme (cliquer sur l’image pour télécharger le document au format PDF)

Pour moi, ce résultat est absolument dégoûtant. Nous avons là deux pays qui tentent de se positionner comme étant les plus pro-israéliens de la planète (les USA et le Canada), auxquels s’ajoutent les pays de l’Union européenne, qui non seulement ont adopté des lois rendant la propagande nazie illégale, mais qui emprisonnent quiconque ose enquêter sur le meurtre de masse des Juifs par les nazis (qu’on appelle l’holocauste).

Pourtant, ces pays que l’on croyait anti-nazis et démocratiques refusent maintenant de condamner la glorification du nazisme, non parce qu’ils aiment particulièrement les nazis, mais pour protéger la junte ukrainienne. Cette dernière a aussi refusé de condamner la glorification du nazisme, bien qu’aucun pays ou groupe ethnique n’ait jamais souffert du nazisme autant que les Ukrainiens. C’est là pour la junte non seulement se moquer des principes et valeurs qu’elle prétend mettre en avant, mais c’est aussi, de la manière la plus obscène, manquer de respect envers les millions d’Ukrainiens tués par les nazis.

De tout cela, il ressort au moins quelque chose de positif : de façon limpide et sans équivoque, cela montre à quel point les élites occidentales détestent la Russie, à tel point que cette haine éclipse toute autre considération ou valeur.


Le Koala symbole de la bouffonerie des Occidentaux au G20 de Brisbane, accroché à l a jambe de Poutine 
 
 
Le Koala, symbole de la bouffonerie des Occidentaux au G20 de Brisbane, accroché à la jambe de Poutine


Le dégoût russe
Ces derniers jours, ces dernières semaines même, j’ai vu de plus en plus de signes d’un dégoût profond de la part des Russes à l’endroit de l’Occident. Si, par le passé, les diplomates et politiciens russes essayaient de rester polis, ils ne se gênent plus pour exprimer leur dégoût. Par exemple, ils affirment maintenant ouvertement que l’Europe n’a pas de politique étrangère ni d’opinion, qu’elle n’est qu’une colonie servile des USA. Quant à ces derniers, les Russes disent aujourd’hui sans se gêner que toute cette crise ukrainienne n’est qu’un prétexte et que l’objectif des USA est uniquement de soumettre la Russie. C’est d’ailleurs ce qu’a affirmé Poutine la semaine dernière, en ajoutant que personne n’avait réussi à soumettre la Russie et que les USA n’y parviendraient pas non plus. Ce ne sont pas seulement des paroles, car la Russie a d’ores et déjà annoncé qu’elle allait boycotter le Sommet sur la sécurité nucléaire de 2016. C’est ce qu’on a appris [1]lorsque les Russes ont informé les autres participants que la Russie ne participerait pas aux travaux préparatoires du Sommet.

Sergueï Lavrov a également prononcé un discours remarquable aujourd’hui, mais comme le pitoyable site Web du ministère des Affaires étrangères russe ne se donne même pas la peine de proposer une traduction le jour même, il va falloir attendre avant que je l’affiche sur ce blog.




Le Saker
 


Source : the US, Canada and the Ukraine refuse to condemn the heroization of Nazism, The Vineyard of the Saker, 22-11-2014

Traduit par Daniel pour vineyardsaker.fr

Note
[1] СМИ сообщили о решении России бойкотировать саммит по ядерной безопасности, Interfax, 05-11-2014

1 commentaire:

  1. Pourquoi ne pas voir dans tout ça une preuve de la décadence de la culture occidentale et de la dégénérescence de l'État sinon de l'idée de l'État, preuve de la faillite des idées du siècle des lumières qui n'étaient pas si lumineuses que ça.

    RépondreSupprimer