lundi 17 novembre 2014

Réaction de la JTF sur la dernière péripétie d'Alain Soral (Binti Makaveli)

Message très rapide :

Je viens d'écouter les vidéos de Scady Adit et Dissidence d'État à propos d'une plainte judiciaire qui aurait été déposée contre Alain Soral par une jeune noire pour une offense de nature sexuelle, avec insultes racistes comme cerise sur le gâteau. J'écris cette note rapide pour dire que je suis très méfiant sur pratiquement tout dans cette histoire. Mais si ce qui est raconté devait être avéré, alors oui, ce sera la fin du soralisme.

Pour l'instant, la réponse du « mystique authentique » ici. Au moment où j'écris ces lignes, il y a un article de L'Actualité Juive sur le sujet. Je reprend également le commentaire de Kujo Jotaro à Dissidence d'État :

Pourquoi tu te tortures autant l'esprit ? Ce n'est qu'une simple histoire de fesses qui a très mal tourné, avec l'hasard du calendrier en plus.

Quant à Soral, tu es naïf, il est coutumier de ce genre de pétages de plombs à caractère raciste. Sa rixe avec Mukuna en témoigne, et même en interne ça se sait, suffit de demander à Marc-George qui peut t'en livrer des belles en guise d'exemples. Soral est certes un cérébral, mais ça reste un esprit instable, névropathe, guidé par sa bite et dont l'addiction aux opiacés (oui oui !) le rend d'autant plus fragile.

Rajout du 22 novembre 2014 :
Sur Youtube, Jazz-île Bled'Art JazzAyer suggère une manipulation du Front National en raison des attaques soraliennes contre Aymeric Chauprade et son hypothèse est tout-à-fait plausible. Dissidence d'État, lui, a tendance à croire que tout cela est préparé, voulu, ce qui est également fort possible. La StreetPress a fait paraître un article important, gracieuseté de Mathieu Molard, Une top modèle d'origine africaine accuse Alain Soral d'injures racistes.

Rajout du 23 novembre 2014 :
Une excellente capsule-Youtube sur le sujet, Alain Soral VS Jo Dalton, par San Sanchez. Également, pour l'aperçu des documents incriminants, la vidéo Mysoginoire : une femme noire comparée à une femelle gorille (16ième minute) de Shame on B. World Connection. Ce dernier donne ses liens-internet dans la note accompagnant la capsule.

Rajout du 23 novembre 2014 :
Scady Adit vient de faire paraître une vidéo, Olivier Mukuna, Dieudo et la cause noire, sur les derniers évènements de la sphère soralienne. Ayant déjà publié les deux parties précédentes de L'affaire Olivier Mukuna contre Alain Soral sur une même page, la Jérusalem des Terres Froides aimerait tout particulièrement entendre aujourd'hui la réaction du journaliste belge. L'auteur de ces lignes aimerait savoir s'il avait vu juste avec son hypothèse sur pourquoi Soral a-t-il éclaté en sanglots devant Dieudonné, hypothèse qui s'est même discuté aux États-Unis en commentaire d'un article d'un site white supremacist, le Occidental Observer (article qui a été mentionné par Égalité et Réconciliation sous le titre très pompeux Alain Soral à l'honneur outre-Atlantique). Le commentaire de « Natroy » (4 juillet 2014) est reproduit ici :

Alain Soral often brands himself a “nationalist”, but this is clearly an abusive word: indeed, while he is opposed to what he calls “institutional antiracism” and to mass immigration, he has also explicitely stated that he is an aracialist (or non-racialist if you will); it would be far more suitable for him to be characterised as a Jew-wise sovereignist.
I think an important remark should be made about Alain Soral: actually, he has already made some “racially incorrect” remarks in the past, some in his books (see here), and some verbally, the latter including an “incident” with Olivier Mukuna, a Belgian of African descent.
According to Olivier Mukuna in an open letter (see here), he heard Alain Soral state that “Dieudonné’s subversive aspect is his white side.”, which greatly displeased Mukuna (who, as you can tell by reading the whole letter, is quite an aggressive black ethnocentrist); when he confronted Soral about a host of claims he made about Mukuna, the latter allegedly burst into tears (see here).
I read an ex-supporter of Soral’s, who has become disillusioned with him, hypothesising that during the confrontation, Dieudonné asked Soral whether he really said the sentence about his “white side”, and this would be the cause of Soral’s breakdown because this would have made him realise he then might have lost everything, since Dieudonné is a necessary lever for his own success (see here).
I can’t tell whether this is correct or not, but this sure is an interesting explanation, and even it is not, this underlines something about Soral’s “official”/“public” discourse: he is dependent on avoiding racialism not to lose his audience
I, for one, view Alain Soral as an interesting gateway towards consequential right-wing nationalism, despite some nerve-wracking claims. You could archly say that he is a “useful idiot”, since he prides himself on being a Marxist (a heterodox one admittedly, but still a Marxist). ;)
———-
fnn :
In terms of popular influence, the closest comparable anti-Regime personality in the Anglosphere is Alex Jones.
Beware of Alex Jones: he is clearly a disinformation agent working for the Jews. Just look at who is behind him financially speaking, or his obvious ridiculing of true dissidents and sabotaging of genuine events (e.g. his infamous disturbing shouting in a megaphone at a pro-gun rally).

Rajout du 25 novembre 2014 :
Jazz-île Bled'Art JazzAyer a sorti une nouvelle capsule-vidéo sur Dieudonné dans cette affaire Soral-Binti : Dieudonné sort de son silence sur l'affaire Soral Binti Racisme ou sketch ?avec humour c'est fini

Rajout du 25 novembre 2014 :
Le site Linternaute a consacré un article sur le sujet : Alain Soral : des photos de nu sur internet et une plainte d'une ex-amie

Rajout du 26 novembre 2014 :
Puisque cette « réaction » est devenue un babillard des dernières actualités soraliennes (cette page est énormément visité depuis sa parution, déjà en sixième position du top 10 maison), la dernière vidéo de Scady Adit : Malcolm X répond à Soral et aux musulmans Soralien

Rajout du 26 novembre 2014 :
Et voici le grand coup qui annonce le déchirement de la « dissidence », Salim Laïbi lance le premier webisode de sa « Soraloscopie ». Le « bon docteur » a tout-à-fait raison de qualifier le soralisme de secte, encore que lui-même dans sa « chasse au saTÂNisme », avec son golem Laurent Glauzy, fait également dans l'élaboration d'une secte. L'arracheur de dents pourra dire ce qu'il voudra, son Fiat Lux est bel et bien copié sur le modèle soralien et sa « kontre-kulture ». L' « équipe » de la Jérusalem des Terres Froides en profite pour signaler que depuis la rupture Laïbi-Soral, il y a une hausse importante de la fréquentation des quatre principaux articles-maison concernant le bouffe MacDo, à savoir Le « satanisme » reproché à Jean-Paul Bourre par « le bon docteur Laïbi », L'effroyable imposture « frankiste » de Salim Laïbi, L'effroyable imposture « sabbataïste » de Salim Laïbi et « L'Œil qui voit tout » dans le triangle : René Guénon désavoue Salim Laïbi

Rajout du 29 novembre 2014 :
Il y a à présent beaucoup de réactions sur les derniers évènements de la sphère soralienne. Ceux à qui Soral s'en est prit comme Salim Laïbi et Laurent Louis lui réponde. Dissidence d'État a réagi à trois reprises (1, 2, 3) dont deux sur la « Soraloscopie » du dentiste en guerre contre les « mages noirs frankistes-maçonniques », en insistant toujours sur l'idée que tout cela a été pensé d'avance, calculé. Franchement, votre serviteur a beau rester méfiant, il trouve difficile de pousser le conspirationnisme aussi loin que le chroniqueur Youtube. Encore qu'il est vrai que dans son premier webisode, Laïbi épargne complètement Dieudonné.

Pour ce qui est de l' « affaire Soral-Binti », nous avons maintenant la possibilité d'entendre la version de la mademoiselle :  Intervieuw complète de Binti sur Alain Soral (gracieuseté sur Youtube de Systémique Belgique).. Ici aussi, d'affirmer que tout est calculé par Soral et ceux pour qui il travaille ne semble pas être une hypothèse tenable à l'auteur de ces lignes. Et il est bien écrit ici HYPOTHÈSE et non THÉORIE car Dissidence d'État ne fait pas des « théories » (qui sont des concepts scientifiques sérieux basés sur des hypothèses vérifiés, comme la théorie de la gravité ou celle de la relativité, d'où la racine grecque theos, dieu, comme dans « théologie ») mais bien des « hypothèses », basés sur des observations personnelles, tout aussi intéressantes et pertinentes soient-elles (la distinction entre les deux termes a déjà été abordé ici l'article sur Marion Sigaut lors de son délire Templiers).

Après avoir entendu l'entrevue, où Binti avait l'air honnête et où son propos semblait juste et cohérent, il est bien difficile à l' « équipe » de la JTF de conserver l'hypothèse que cette mannequin soit une « hirondelle » des services secrets français via le Front National et le « frère la truelle » Chauprade, comme quelques uns l'ont suggéré. Tout donne l'impression qu'il s'agit simplement du « Soral-hors-caméra » comme nous l'avait déjà dit Olivier Mukuna (ce qui nous ramène au commentaire de Kujo Jotaro cité précédemment). Et puisque les services secrets ont été cités, pour ce qui est des relations possibles entre Soral et eux, la position de ce blog est la suivante : La JTF ne crois pas que Soral soit lié directement aux services secrets français, encore que ces derniers ont sûrement gardé un oeil sur lui. Tant qu'ils trouvaient quelque chose d'utile à ses frasques, ils l'ont laissé faire et peut-être lui ont-ils donné un petit coup de pouce discret à l'occasion, voire à son insu, mais sans plus. « On » connaît les antécédents dépressifs du gars, « on » connaît ses comportements dans telle ou telle situation, et s'il n'est plus à notre avantage pour une raison ou une autre, « on » intervient juste là où il faut, toujours très discrètement, et le tour est joué. Mais dans ce cas-ci de Binti Makaveli, l'auteur de ces lignes laisse de côté l'hypothèse du « honey trap », sauf s'il y a de nouveaux éléments probants qui s'ajoutent au dossier.

Rajout du 30 novembre 2014 :
La popularité de cet article se maintient. Il est en voie de prendre la cinquième place contre le Coup de gueule : Alain Soral (3). Pour lui donner davantage de visibilité, l'auteur de ces lignes a profité de son poste « de Garde » aux 7 du Québec pour y en faire une copie, qui cependant ne sera pas mise-à-jour comme ici. Mais déjà, 24 heures après sa parution, l'article L'affaire Alain Soral - Binti Makaveli, la fin du « grand sheikh chauve » ? est bon premier et il y a de fortes chances qu'il se maintienne en tête ces prochains jours.

Maintenant qu'il est de plus en plus avéré que Soral a eu une attitude imbécile envers Binti, d'autres membres de la sphère soralienne qui tiennent à conserver une aura de respectabilité se sentent obligés de se distancier de lui. Dans un article intitulé Chouard et Soral troublent le mouvement de Mélenchon, Rue 89 - Nouvel Observateur nous informe qu'Étienne Chouard « a finalement tenu à s'exprimer, vendredi, sur son rapport avec Alain Soral, notamment sur le lien hypertexte qu'il faisait encore récemment sur son blog vers le site « Égalité et Réconciliation » de Soral ». La JTF se demande comment se fait-il que Chouard n'ait pas remarqué le caractère résolument anti-démocratique de la présidence d'Égalité et Réconciliation. Une remarque avait déjà été faite à ce sujet ici le 25 février 2013, Le tirage au sort pour la présidence d'Égalité et Réconciliation.

Sur Youtube, Scady Adit se lâche sur Dieudonné, Soral et le reste de la bande avec sa dernière vidéo, DISSIDENCE DÉGAGE !! (Dieudonné, Soral etc...). La JTF appui ses propos lorsque le chroniqueur s'en prend aux trolls soraliens et leurs pluies d'insultes. Leur attitude incroyablement idolâtre et violente, qui maintenant est convenu d'appeler le « sadisme soralien », était la conclusion du premier Coup de gueule. Tous ceux qui ont eu un jour ou l'autre à s'opposer à Soral sur le ouèbe en ont fait l'expérience. Pas étonnant qu'il y ait autant de gens aujourd'hui qui réjouissent à le voir ainsi sombrer.

D'autres profitent de la vague pour faire passer leur propre message à Soral. On se souvient qu'à sa chronique « L'antisémite du mois », le « sociologue-boxeur » avait repris et détourné le discours contre les scribes et pharisiens hypocrites de l'Évangile selon Mathieu. Jérôme Pastier lui répond très efficacement dans deux capsules-vidéos très semblables l'une à l'autre de 5 minutes chacune, Soral dit que Jésus était antisémite et Soral veut utiliser Jésus pour justifier son antisémitisme.

Rajout du 6 décembre 2014 :
Salim Laïbi a fait paraître la seconde partie de sa « Soraloscopie » et Soral a fait paraître une réponse qui rassemble toutes les dernières affaires : Farida Belghoul, Salim Laïbi, Binti Makaveli. Au moment où ces lignes sont rédigées, votre serviteur n'a pas visionné la vidéo du « grand sheikh chauve » et il n'est pas assuré qu'il le fasse. Il est déjà surprenant que la JTF installe un nouvel ajout, il était envisagé de passer à autre chose. Mais la popularité de cet article ne s'est pas démentie, il est à présent en cinquième place dans le top 10 maison, prenant la place du troisième Coup de gueule. « L'équipe éditoriale » de ce blog en profite au passage pour remercier Niooz.fr pour le relai de son travail. Cela a fait une grande différence dans le nombre de visites du site et tout particulièrement pour l'article présent. La JTF est honorée d'être considérée comme partie prenante de la « presse libre », bien qu'elle éprouve un petit malaise à être répertoriée aux côtés d'Égalité et Réconciliation et de LeLibrePenseur.org. Encore qu'elle est également aux côtés de Mondialisation.ca.

Aux 7 du Québec également il y a eu un grand succès. Dans le temps d'une semaine, L'affaire Alain Soral-Binti Makaveli, la fin du grand sheikh chauve est déjà l'article le plus consulté des six derniers mois (en excluant la Home Page / Archives et la Nouvelle présentation). Sur l'année complète, il est en huitième position (excluant les deux précités et l'Accueil). Votre serviteur savait bien que les déboires du « mystique authentique » allait susciter beaucoup de curiosité mais pas au point où nous en sommes rendu en ce premier samedi du mois de décembre 2014.

Un mot sur la « Soraloscopie » laïbienne : bien qu'il y ait des propos fort justes contre « Poupeto », le « travail » du Marseillais arrache-dents est lamentable. D'abord, dans son premier volet, Laïbi n'apporte rien de nouveau au front d'opposition au soralisme. Tout ce qu'il y raconte était déjà connu, et même parfois de la bouche-même du principal concerné. C'est sûr que l'énumération rapide et alignée de toutes les frasques du « dissident » forme un tableau saisissant, mais c'est tout. En écoutant ce premier webisode, la réflexion qui est venue à l'esprit de votre serviteur fut : « Toi, Salim Laïbi, tu as enduré tout ça pendant des années sans jamais en dire un mot ? C'est seulement maintenant, à présent que tu estimes que ton Fiat Lux est assez mature pour prendre sa propre autonomie, que tu réalise quel genre de personnage est « l'homme de la pudeur du Nord » ? ». Et le responsable de la JTF n'est pas le seul à s'être fait cette réflexion : sans mentionner la version laïbienne de Kontre-Kulture, c'est aussi un peu le constat qu'en fait Dissidence d'État dans sa vidéo Si Soral est un malade mental, pourquoi la dissidence l'a suivit durant 9 ans ?. Ceci dit, on sait par Laurent James que ça faisait au moins cinq ans que le gros Marseillais anti-saTÂNisme se gardait un couteau à planter dans le dos du « maître du logos ». En 2009, dans une conversation téléphonique avec l'obsédé de l' « eurasisme », Laïbi lui confiait que « Soral n'est qu'une étape pour lui » et que celui-ci n'était « qu'un queutard qui ne pourra jamais se faire soigner ». C'est ce qui arrive au royaume des opportunistes-arrivistes à tout crin.

Après l'écoute de la seconde partie de la « Soraloscopie », l' « équipe » de la JTF s'est demandée s'il n'y avait pas lieu de réécrire quelque peu ou du moins de mettre à jour certains de ses articles à charge contre le guénolâtre grotesque, surtout L'effroyable imposture « sabbataïste » où il est fait mention des six dogmes soraliens sur le judaïsme auquel Laïbi n'a pas le droit de se dérober. Mais à bien y penser, à part le fait que les lecteurs doivent garder à l'esprit que ces articles ont été écrits avant la sortie actuelle du bouffe-MacDo, ils conservent toute leur pertinence. D'autant plus que s'il a changé de position par rapport à Soral, sa position envers les Juifs reste la même (voir sur ce site La judéophobie manifeste de Salim Laïbi). Le kabyle pourra rétorquer qu'il n'a jamais été le « lieutenant de Soral », son attitude de lèche-cul entre 2009 et 2014 démontre le contraire. Il semble que ce soit un pattern récurrent chez lui : en mal de popularité et d'un public, on se souvient qu'au milieu de la première décennie des années 2000, Laïbi s'était offert pour être le lieutenant-ouèbe de Marc-Édouard Nabe. C'est à cette époque, selon les dires de son ancien compagnon Laurent James, que le « libre penseur » se faisait passer pour une « webmastrice », avant de planter un couteau dans le dos de l'écrivain comme il le fait aujourd'hui contre le « sociologue-boxeur ». De même avec James, où après avoir défendu son théâtre « catharsis » très particulier en 2011 (voir l'article Le décès de Sylvie Simon, Laurent James et le double-standard zozotérique de Salim Laïbi), il a fait un retournement à 180 degrés pour ensuite lui reprocher précisément ce même « théâtre cathartique ». Que les collaborateurs du responsable de Fiat Lux comme Pierre Dortiguier et Laurent Glauzy en prennent note, ils pourraient un jour eux aussi faire les frais de cette manie du guénolâtre anti-maçons.

Malgré la reconnaissance que « Soral est une étape » en 2009, ce qui est déjà un aveu en lui-même, Laïbi se défend de ne jamais avoir servi la soupe à Soral mais Charles Tremblay se souvient de l'avoir vu accourir pour le défendre bec et ongles, d'une manière tout autant opportuniste que lèche-cul. Outre la « Naboscopie » qui profitait autant à « Pattes de poule » qu'à l'obèse sémite, lorsque Soral s'est mis à délirer en 2011 sur les « antisionistes belges qui veulent empêcher la diffusion de Comprendre l'Empire dans leur pays » (Bricmont, Chichah et surtout le « coco » du PTB Michel Collon), le gros zozotérique anti-saTÂNisme s'est dépêché à faire sa propre vidéo sur le sujet (vidéo qui avait été mentionné à L'effroyable imposture « sabbataïste » et dont la page consacrée d'E&R a été retirée depuis). Ça faisait royalement têteux, merci. Et ce qui est marrant quand les Soral et les Laïbi s'en prennent aux « rouges » comme Michel Collon, ils sont toujours obligé de l'épargner un peu parce que pour leur relais de l'actualité internationale, ils ont besoin de lui. La connaissance approfondie de l'actualité internationale a toujours été la force de ces vilains « stals » (internationalisme oblige) et pour pouvoir prétendre faire eux-aussi de la « presse alternative d'actualités du monde », les Soral et les Laïbi sont obligés en quelque sorte de s'en remettre à eux. C'est pourquoi dans sa charge contre Collon (celui contre qui les attaques soraliennes ont été les plus virulentes), Laïbi est obligé de dire « lorsqu'il parle du Vénézuala de Chavez, ça va, pas de problème » et c'est pourquoi également le site Investig'action n'a jamais été retiré de la liste des « sites amis » d' Égalité et Réconciliation, même au plus fort de la tempête, alors qu'en temps normal Soral est très prompt à virer quelqu'un quand ça ne fait pas son affaire. Sans oublier tous ces hommes politiques dans le coin haut-gauche de la page d'accueil d'E&R, à quelques exceptions près tous des « rouges », surtout le « stal » notoire Ernesto Che Guevara, qui avait lu et intégré dans sa pensée personnelle les écrits du Georgien comme Les principes du léninisme ou encore Le vertige du succès.

La Jérusalem des Terres Froides s'arrête ici pour le moment, il est temps d'aller manger. Mais « l'équipe » vous reviendra vite, elle n'a pas fini avec ses réactions de l'actualité récente du soralisme.

Rajout du 6 décembre 2014 :
Après avoir mangé et après avoir écouté une première partie de la vidéo-réponse de Soral, il est réalisé que ce rajout sera assurément le dernier. L'idée de cet article à l'origine était de réagir rapidement et brièvement à une nouvelle qui venait d'être su, sur une affaire qui au final prend de moins en moins d'importance au profit d'une autre, beaucoup plus significative, celle de la guerre ouverte entre Alain Soral et Salim Laïbi. Dissidence d'État et Scady Adit ont tout deux fait paraître leur réaction à la réplique du grand chauve, Amour, gloire et dissidence : Alain Soral VS LLP - bien joué Soral et Soral a raison ? # Soraloscopie # Dieudonné # LLP. Sur le cas Binti, les deux considèrent toujours qu'il s'agit d'un coup monté. Peut-être le responsable de ce site est-il un grand naïf mais en toute honnêteté, il lui est impossible d'aller aussi loin qu'eux dans cette hypothèse. Sans aller jusqu'à affirmer que Soral nous dit la vérité, après l'avoir écouté et avoir écouté précedemment l'entrevue de la mannequin, il est bien difficile à la JTF de croire qu'il s'agit réellement ici d'une machination, que ce soit « l'hirondelle franc-maçonnique » ou « le calcul du grand génie de la manipulation Soral ». Par contre, que Soral ait vu sa vie sexuelle être jetée en pâturage par les massmédias et les sionistes, alors là oui, c'est vrai, c'est même logique, mais il est bien mal placé pour s'en plaindre vu le nombre de fois où il a lui-même attaqué d'autres personnes via leur vie sexuelle.

Dissidence d'État est enthousiasmé par l'efficacité de la réponse de Soral, d'où le titre de sa vidéo. Sans être dans la même intensité que celui-ci, il faut reconnaître que « AS » sait beaucoup mieux comment s'y prendre que le « LLP ». Malgré la lourde manipulation évidente pour un averti comme votre serviteur, reste qu'il y a des vérités dans le propos de Soral.  Lorsqu'il dit en dernière partie que la « dissidence 2.0 », c'est lui qui l'a créé, en visant ainsi tout spécialement le Marseillais, il a raison. Ou du moins, dans des cas comme celui de Laïbi, Soral a raison et qu'il le veuille ou non, le « chasse-saTÂNistes » est son obligé et restera toujours connu comme étant le « lieutenant de Soral », au mieux « l'ex-lieutenant ». Aussi longtemps que durera son Fiat Lux, Laïbi sera bien obligé de reconnaître que c'est bel et bien Soral et sa Kontre-Kulture qui en est le modèle d'origine.

Quand à Scady Adit, il faut écouter sa vidéo pour y savourer toutes les incohérences que son auteur a retrouvé dans le discours de Soral. Tout particulièrement quand il affirme que la véritable philosophie du concerné est plutôt « Droite du travail et gauche des valeurs ». Ce qui n'est que trop vrai quand on connaît la manie du personnage à donner des ordres et « punir » son entourage.

Votre serviteur doit maintenant revenir à sa vie normale et il s'arrête ici. Mais il reviendra bientôt : Salim Laïbi a évoqué Christian Bouchet et Aleister Crowley dans son deuxième webisode, et il est impossible à la JTF de rester indifférente sur le sujet. Terminons ici avec un copié-collé issu dela page « brésilienne » d'E&R, où un troll zozotérique reprochait à Soral la présence de Bouchet dans son entourage. À ce commentaire de « prphl65 » (# 967229) :

Bonjour à tous.
J’ai lu "comprendre l’empire", et je suis d’accord sur le principe de réconciliation.
Cependant, étant novice dans "la dissidence", j’ai quelques questions sur l’action d’Alain Soral car j’ai l’impression qu’il ne va pas "jusqu’au fond du problème". Peut-être quelqu’un pourra m’éclairer.
1. Pourquoi Alain Soral fait-il la promotion d’Alexandre Douguine, soit-disant idéologue de Poutine, mais surtout adepte de l’occulte et du satanisme (voir sur youtube sa lecture des textes "Mémoire d’Aleister Crowley" 1994, et sa participation à Politica Hermetica-Wikipedia), et ami des sionistes d’extrême droite tels que Leo Guez, Mordékhai Chriqui et Avigdor Eskin (voir leur réunion au Centre kabbaliste Tikoun Olam le 9 janvier 2011) ?
2. Pourquoi Alain Soral accepte-t-il que Christian Bouchet écrive régulièrement sur E&R (18 articles), alors que Christian Bouchet est (re)connu pour être franc-maçon, adepte de l’occulte et du satanisme (voir ses 10 livres sur babelio.com, entre autres Wicca, B.A.-B.A. de l’occultisme, Aleister Crowley, etc.) ?
3. Pourquoi Alain Soral ne va-t-il pas explorer les organisations se trouvant derrière la franc-maçonnerie ? Le monde ne s’arrête pas aux sionistes et aux francs-maçons. Il y a bien plus derrière (lire Laurent Glauzy, Pierre Hillard, William Guy Carr, Johan Livernette, et bien d’autres encore).
4. Pourquoi Alain Soral n’explique pas comment faire pour renverser ces mouvements, ni n’explore encore plus les liens entre pédophilie, satanisme, franc-maçonnerie, kaballe et haute société ? Pourquoi n’ose-t-il pas ? Que sait-il pour ne pas aller dans cette direction et qu’est-ce qui lie Soral, Douguine et Bouchet ?
J’ai l’impression qu’il manque une pièce... Est-ce que la dissidence est canalisée ?
Amitiés à tous, et que l’avenir préserve les hommes de bonne volonté.

Christian Bouchet lui a répondu ainsi (# 971499) :

Il est toujours plaisant de lire les pseudos "novices" (en fait des vieux routiers de la diffamation sur le net, qui n’ont bien sur pas le courage de s’afficher sous leur nom véritable).
La bonne question à poser, en réplique à cet individu est aussi un pourquoi, mais un pourquoi bien différent.
Pourquoi tant de connerie ? Pourquoi tant de (fausse) ignorance ? Pourquoi citer comme référence des individus qui justement n’en sont pas (sauf à vouloir se ridiculiser, personne ne peut citer comme source Glauzy ou Livernette) ?
Sur le fond, ce n’est même pas la peine de répondre tant les accusations sont grotesques et en disent long sur le paysage mental de leur auteur...
Oui, Soral tenu par les satanistes Douguine et Bouchet, c’est à mourir de rire !
Christian Bouchet

Dernier et ultime rajout (6 décembre 2014) :
Soral a mentionné 16  fois Dieudonné dans les 56 minutes de sa vidéo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire