mercredi 7 janvier 2015

La JTF souhaite une bonne fête aux religionnaires endogènes béninois

La Jérusalem des Terres Froides souhaitent aux Béninois fiers de leurs religions endogènes une très belle fête le 10 janvier prochain et qu'ils sachent que la JTF supporte entièrement leur cause ! L'article suivant, le second du libellé Vaudou pour l'année 2015, provient de la rubrique personnalisée du même nom des Actualités Google, qui a relayé le Centre d'informations internet de Chine.


---Fête des religions endogènes au Bénin : les adeptes s'activent dans les couvents de vodoun---

 
Par Vivienne
Paru sur French.china.org.cn (repris de l'agence de presse Xinhua)
Le 6 janvier 2015

A moins d'une semaine de la célébration de la fête des religions endogènes au Bénin, prévue le 10 janvier, les adeptes des différentes divinités s'activent déjà dans les couvents et temples de vodoun pour établir le contact avec les esprits des ancêtres.

Depuis lundi matin, des milliers de prêtres, de prêtresses et des adeptes de plusieurs divinités ont pris d'assaut les couvents et temples de vodoun, des villes et villages du pays, notamment Cotonou, Godomey, Abomey Calavi, Akassato et Ouidah, pour les premiers rituels entrant dans les manifestations de la fête des religions endogènes.

Ces premiers rituels sont caractérisés par endroit par le nettoyage des lieux devant abriter les manifestations, le badigeonnement de certains couvents et temples de vodoun et par d' autres endroits par les incantations, les libations, le tout dans un concert de chants et de danses traditionnelles.

"Dans une année, nous n'avons que le 10 janvier pour exposer nos divinités aux publics béninois, africains et européens, mais aussi pour les magnifier devant un grand public. Pour ces deux raisons, nous avons l'obligation de bien préparer cette célébration des religions endogènes, afin qu'elle se déroule dans la joie et la gaieté", a confié à Xinhua, Hounon,un prêtre de la divinité Thron.

Pour les autres divinités, notamment Ogu (dieu du fer), Hêviosso (dieu du tonnerre), Sakpata (dieu de la variole), Mami Wata (déesse de l' eau),les premiers rituels ont démarré ce même jour par des offrandes à ces différentes divinités afin de solliciter leurs bénédictions, non seulement pour les Béninois et les Africains, mais aussi pour le monde entier.

Depuis l'institution en 1994 de la date du 10 janvier comme journée chômée payée pour commémorer cette fête, des milliers d' adeptes en provenance de tous les cinq continents du monde affluent au Bénin pour célébrer l'événement qui donne lieu à des manifestations spectaculaires et féeriques.

Selon les statistiques, 37% de la population béninoise, estimé à plus de 10 millions d'habitants, pratique les religions traditionnelles (animisme), alors que les catholiques représentent) 27%, les musulmans 24% et les protestants 12%.
 
 
Vivienne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire